MOBIL’douche, une douche sur roue pour sans-abris et mal logés

Selon la Fondation Abbé Pierre, il y a 4 millions de sans abris ou mal logés en France. Ainsi, c’est 2,5% de la population française qui affronte la jungle urbaine jour et nuit. Résister et vivre dans la rue n’est pas chose facile. En 2016, la rue a emporté 501 personnes.
Pour se maintenir en bonne santé et survivre, un des premiers problèmes auxquels les sans-abris sont confrontés est l’hygiène.
C’est pourquoi, MOBIL’douche, une association, vient en aide aux sans-abris et mal logés en leur apportant un véritable soutien hygiénique.

Mobil'Douche vient en aide au 4 millions de sans abris - Morelisator
©Pierre Faure

Il était une fois, dans le métro…

Un jour, alors que je rentrais chez moi à l’heure de pointe du métro parisien, une sordide odeur vint me chatouiller les narines. Mon cerveau apparenta cette odeur à du roquefort mais cette émanation n’était en aucun cas du fromage.
La personne à côté de laquelle je me suis assise contaminait le métro d’une forte odeur qui entraîna une réaction de dégoût chez plusieurs de mes compagnons de route.
Un malaise profond se fit ressentir. Les stations de métro passaient. Une partie des passagers la dévisageait avec un certain mépris, d’autres se masquaient le visage pour atténuer la puanteur. La gêne était belle et bien présente.

Pourtant, je pense affirmer avec certitude que mon voisin était bien plus gêné que tout le métro réunit. Ce sans-abri au visage fatigué par la rue restait figé sur son siège, le regard fuyant celui des autres. Faute de moyen ou de force, il ne pouvait s’offrir un minimum d’hygiène. Assis à ses côtés, je me suis mis à sa place. La dureté des regards posés sur lui, m’ont mit profondément mal à l’aise. Je ne savais pas quoi faire.
Une fois de plus, je restais immobile sans agir tout en me trouvant des excuses peu tangibles. Je rentrais chez moi et l’image de cet être peiné me hanta toute la nuit.

Cependant, faute d’agir, j’ai essayé de comprendre.

Comment une personne en est-elle arrivée à une telle négligence de son hygiène ?
Par envie, ou par défaut ?

Un parcours du combattant

L’accès à l’hygiène permet aux sans-abris et mal logés de retrouver un peu de dignité. Ainsi, la Mairie de Paris met à disposition des bains douches. Des lieux où l’on peut se laver gratuitement, à condition d’apporter sa propre serviette et ses produits d’hygiène.

Ainsi, on compte 16 bains douches à Paris ouvert du mercredi au samedi à des horaires spécifiques. En dehors de ces créneaux les sans-abris n’ont aucun moyen de se laver.

“Pour les sans-abris se laver représente un véritable parcours du combattant.”

Delphine, bénévole chez MOBIL’douche

Malheureusement, les moyens mis en place par la Maire de Paris sont insuffisants. Alors des personnes se réveillent et viennent en aide aux sans abris en leur permettant de préserver leur dignité. C’est le cas de MOBIL’douche.

MOBIL’douche, un service d’hygiène mobile

Fondée en 2009, MOBIL’douche met à disposition des douches gratuites à bord de ses camping-cars. Un concept qui cartonne partout dans le monde.

Ranzika Faïd, présidente de MOBIL’douche, a créé cette association loi 1901 avec deux de ses amies, Stéphanie Loock et Laure Di Franco. En 2012, le premier camping car MOBIL’douche est opérationnel.

L’objectif est de reconstituer une véritable salle de bains dans un camping car et de venir directement à la rencontre des sans-abris et mal logés dans le besoin.

Mobil'douche, service d'hygiéne mobile pour les sans-abris - Morelisator
©François Grunberg / Mairie de Paris

En 5 ans, les services de l’association ont permis à plus de 1 600 personnes de se laver.
Un véritable lien se crée entre les sans-abris ou mal logés et les bénévoles qui leurs viennent en aide. Un moment d’échange et d’humanité qui réchauffe les coeurs.

Afin d’agir de manière intelligente, MOBIL’douche s’ouvre à d’autres associations pour collaborer dans la même direction.

Voici un reportage réalisé par Delphine Freyssinet, bénévole MOBIL’Douche et journaliste:

Depuis 2012, l’association a bien grandi et crée de l’emploi ! En effet, pour chaque MOBIL’douche, c’est un responsable de maraude salarié. Aujourd’hui, ce sont 3 et bientôt 4 MOBIL’douches qui sillonnent la France : deux à Paris, une à Avignon et la dernière est une surprise ! 

De plus, le concept de MOBIL’douche peut être repris par de nombreuses personnes désireuses de fournir cette aide.
Ainsi, on observe l’apparition de nombreux camping-cars similaires à Toulouse et Marseille et bientôt à Nantes, Dijon et Montpellier !
Le concept s’exporte même à l’international en Belgique et aux États-Unis !

Un véritable succès qui profitent à ceux qui en ont le plus besoin.
Bravo et merci !

Si vous souhaitez rejoindre l’association et/ou faire un don, je vous invite à remplir ce bulletin.

Author: morelisator

Etudiant MBAMCI, diplômé BBA EDHEC. Tenace, curieux, créatif, véritable couteau suisse Quelle innovation pour demain? Vers un monde plus éthique !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *